Nicolas Pariser

NICOLAS PARISER

Réalisateur

Nicolas Pariser est né à Paris en 1974.

Après des études de droit, de philosophie, d’histoire de l’art et de cinéma, il est, au début des années 2000, critique de cinéma pour le magazine Sofa puis travaille quatre ans auprès de Pierre Rissient.

Entre 2008 et 2013, il réalise trois courts métrages, dont le moyen métrage La République, Grand Prix France à Brive en 2010.

Son premier long métrage, Le Grand Jeu, obtient le prix Louis-Delluc du meilleur premier film en 2015.

Alice et le Maire, son deuxième long métrage, est sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2019.


Prix

Grand Prix
1 500 euros en numéraire, pour le réalisateur lauréat, offerts par la Ville de Brive

Prix du Jury
1 500 euros en numéraire, pour le réalisateur lauréat, offerts par les partenaires privés du Festival

Prix du Jury Jeunes de la Corrèze
1 500 euros en numéraire, pour le réalisateur lauréat, offerts par le Conseil Départemental de la Corrèze

Prix du public à Brive
1 500 euros en numéraire pour le réalisateur lauréat, offerts par les partenaires privés du Festival

Prix CINÉ+
Achat et diffusion sur CINÉ+ (groupe CANAL+)

Prix distribution
Le jury est composé de professionnels du secteur de la diffusion des films en salles. Le film primé sera diffusé dans un programme distribué par l’Agence du court métrage

Prix du scénario de moyen métrage
2 500 euros en numéraire offerts par la Région Nouvelle-Aquitaine au scénariste lauréat du Concours de Scénario de moyen métrage

Prix Talents en Court
5 000 euros offerts par la Région Nouvelle-Aquitaine au projet lauréat Talents en Court 2020, choisi par un jury à l’issue des pitchs

Prix Maison du Film
Accompagnement d’une année et résidence sur la musique de film pour un projet retenu parmi les participants au Workshop Pitch ou au Concours de Scénario


Jury jeunes

Jury composé de jeunes corréziens âgés de 14 à 18 ans.


Jury distribution

PHILIPPE COQUILLAUD-COUDREAU

Exploitant Cinéma Le Méliès (Pau)

De formation littéraire, imprégné d’éducation populaire au travers d’une longue expérience d’animation socio-culturelle, Philippe Coquillaud-Coudreau a toujours mis le cinéma au centre des ses enjeux professionnels auprès de tous les publics cotoyés. Jusqu’à l’intégration en 1987 de l’association Côte Ouest à Brest, organisatrice du Festival Européen du Film Court de Brest, d’abord en tant que responsable de la programmation jeune public, puis délégué général de la manifestation.
Depuis 2014, il développe cet intérêt pour la transmission du cinéma en étant aux commandes de l’équipe du cinéma Art et Essai Le Méliès à Pau.

ANASTASIA RACHMAN

Distributrice Météore Film

AMÉLIE DEPARDON

Chargée de développement Salles et Partenariats (Agence du Court Métrage)


Calypso Valois

©Laurent Humbert

CALYPSO VALOIS

Comédienne, musicienne

Auteur, compositeur, interprète et actrice, Calypso Valois est une artiste passionnée d’art sous toutes ses formes.
Après des cours de théâtre à Paris, elle commence rapidement à travailler avec des réalisateurs de renom comme Olivier Assayas – avec qui elle a collaboré sur deux films, Après Mai (en compétition à la 69e Mostra de Venise) et Personal Shopper  (prix de la mise en scène de la 69e édition du festival de Cannes), Catherine Corsini La Belle Saison , Michel Gondry  L’Ecume des Jours  ou encore Isabelle Czajka La Vie Domestique .
Parallèlement à son activité de comédienne, Calypso Valois développe une carrière musicale. Au début des années 2010 elle apparaît en duo avec Etienne Daho sur le morceau Amoureux Solitaires et sort plusieurs EP avec son groupe d’alors baptisé « Cinema ». Après plusieurs singles remarqués, Calypso Valois avance désormais en solo. Elle sort fin 2017 son premier album « Cannibale » avec lequel elle impose sa pop orchestrale farouchement francophone, poétique et narrative. Mais le cinéma n’est jamais très loin, pour ses clips elle collabore avec ses réalisateurs fétiches, Christophe Honoré et Bertrand Mandico, ainsi qu’avec le photographe Marcel Hartmann.
En 2019, on retrouve Calypso Valois à l’affiche du nouveau film du britannique Ralph Fiennes Noureev, drame biographique sur la vie du danseur et chorégraphe russe. Elle y interprète le rôle de Claire Motte, danseuse étoile de l’Opera de Paris dans les années 60. Cette même année on a pu également la voir incarner Lydia Bazooka dans la série Canal + Vernon Subutex , adaptation du best-seller éponyme de Virginie Despentes, aux côtés de Romain Duris et Céline Sallette. 


Céline Sallette

CÉLINE SALLETTE

Comédienne

Actrice bordelaise diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Paris, elle fait ses premiers pas sur grand écran en 2004 avec le film de Philippe Garrel, Les Amants réguliers.
Elle joue son premier rôle dans Meurtrières de Patrick Grandperret, sélectionné pour Un Certain Regard en 2006 et lauréat du prix du président du jury.
Elle incarne ensuite en 2006, l’assistante personnelle de la reine dans le film Marie-Antoinette de Sofia Coppola avant d’enchaîner les apparitions dans les œuvres d’Alfred Lot, d’Emmanuel Salinger et de Clint Eastwood.
Elle travaillera également aux côtés d’Isabelle Adjani, Mathieu Kassovitz et Jean Dujardin.
En 2011, ses rôles dans Un été brûlant de Philippe Garrel et de L’Apollonide – souvenirs de la maison close, réalisé par Bertrand Bonello lui vaudront une nomination aux César 2012 du meilleur espoir féminin ainsi que le Prix Romy Schneider en 2013.
En mai 2016, elle est membre du jury Un certain Regard lors du 69ème Festival de Cannes.
Depuis ces trois dernières années, nous avons pu la retrouver devant la caméra d’André Téchiné, Pierre Schoeller, Audrey Diwan, mais aussi dans l’adaptation de Vernon Subutex sur Canal Plus.


Vimala Pons

© Frederic Lemaitre

VIMALA PONS

Comédienne

Actrice française, Vimala a pour première formation le sport et la guitare classique, elle débute ensuite des études universitaires d’Histoire de l’Art à Paris 4 puis d’Histoire du Cinéma à Paris 8 avant d’intégrer en classe libre, le Cours Florent puis une formation au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD) ainsi qu’un an au Centre National des Arts du Cirque (CNAC).
Depuis 2013, Vimala Pons évolue à travers le jeune cinéma indépendant et le cinéma d’auteur, jouant auprès des réalisateurs de la Nouvelle Vague et de la nouvelle génération tels que La Fille du 14 juillet et La Loi de la Jungle de A.Peretjatko ; Marie et les Naufragés de S.Betbeder ; Vincent n’a pas d’Ecailles de T.Salvador – Les Métamorphoses de C.Honoré ; Comme un Avion de B.Podalydès ; Elle de P. Verhoven ; Terre Battue de S. Demoustier ; 36 vues du Pic Saint Loup de J.Rivette ; Vous n’avez encore rien vu de A.Resnais ; À l’ombre des Femmes de P. Garel, Les Garçons Sauvages de B. Mandico parmi tant d’autres. Entre 2016 et 2020, elle travaillera à nouveau sous la direction de B. Mandico, S. Demoustier, mais aussi, D. Attal et Santiago Mitré. En 2018, elle compose la musique originale du moyen-métrage Allons-Enfants de Stéphane Demoustier, avec Tsirihaka Harrivel.
En parallèle, Vimala écrit et conçoit depuis 2010 des spectacles performatifs de cirque avec son partenaire Tsirihaka Harrivel.
En 2017, ils créent GRANDE- , un spectacle de cirque contemporain dont la tournée a durée 3 ans et s’est achevé en mars 2019.
A paraître: en automne 2020, sur le label Trans-Cachette Tapes, un premier livre audio: « Mémoire de l’Homme Fente ».
Suivi, en 2021, sur le label Warrior Records d’un deuxième « court-métrage sans image » : Eusapia Klane.


Bertrand Bonello

Président

BERTRAND BONELLO

Réalisateur

Bertrand Bonello est né en 1968, à Nice.

Il alterne entre musique et cinéma.

Dans sa filmographie : Qui je suis (1996), d’après Pier Paolo Pasolini, documentaire de création ; Quelque chose d’organique (1998) présenté au festival de Berlin dans la section Panorama ; Le Pornographe (2001) avec Jean-Pierre Léaud, présenté à la Semaine Internationale de la Critique à Cannes, obtient le prix FIPRESCI ; Tiresia (2003) sélectionné en Compétition Officielle à Cannes en 2003 ; en 2008, il réalise De la guerre, présenté à la Quinzaine des réalisateurs ; en 2011, L’Apollonide, souvenirs de la maison close, présenté en Compétition Officielle à Cannes, obtient huit nominations aux César ; Saint Laurent (2014) également en Compétition Officielle à Cannes, représente la France aux Oscars et obtient 10 nominations aux César.

La même année, il fait une exposition à Beaubourg à l’occasion d’une rétrospective et sort un disque, ACCIDENTS.

Il continue régulièrement à réaliser des films courts ou musicaux : Cindy, The Doll is Mine (2005), avec Asia Argento, Sélection Officielle à Cannes ; My New Picture (2007), Where The Boys Are (2010), Ingrid Caven, musique et voix (2012), présentés à Locarno ; Sarah Winchester, opéra fantôme (2016), pour la 3e scène de l’Opéra de Paris.

En 2016 sort Nocturama, son septième long métrage.

En 2019, il présente à la Quinzaine des Réalisateurs Zombi Child, tourné entre la France et Haïti.